Entretien avec la fondatrice Delaia Tschannen

«Le savoir-vivre se vit dans mes bikinis.»

Delaia Tschannen est la fondatrice du jeune label suisse «Palmar Swimwear». Elle est active, changeuse de carrière et optimiste. Elle déborde d'énergie et a de grandes visions pour sa propre marque de maillots de bain; elle travaille dur et avec passion pour cela. 

Entretien avec Andrina Bommer

Delaia, dis-moi comment est né Palmar Swimwear ?

L'idée de fonder ma propre marque de maillots de bain est venue alors que je voyageais autour du monde en tant qu'hôtesse de l'air et que je passais beaucoup de temps en bikini. Au début de l'année 2018, j'ai trouvé le courage de réaliser mon rêve et j'ai fondé ma propre marque «Palmar Swimwear». Après des mois de recherches intensives, des visites de salons et des tonnes d'e-mails, j'ai pris un mois de vacances en mai 2018 et j'ai loué un cottage sur l'île de Paros en Grèce. Là, le concept ainsi que les premiers looks et photos de Palmar Swimwear ont été créés. Une marque méditerranéenne inspirée par la beauté simple de l'été européen. Parce que pour moi, l'été n'est nulle part au monde aussi réel et pur que le long de la côte méditerranéenne. Et nos bikinis sont tout aussi réels et purs. Tous nos looks sont simples et sophistiqués avec un concept de couleurs intelligent et toujours fabriqués à partir de la meilleure qualité de tissu. 

Qu'est-ce qui vous a poussé à créer votre propre label ?

J'ai toujours eu envie de commencer quelque chose à moi. Je voulais réaliser mon rêve de créer ma propre start-up, tout en mettant à profit les connaissances acquises au cours de mes études et ma mine d'idées. Enfin et surtout, je voulais être mon propre patron, afin qu'il n'y ait pas de limites à mes idées. 

En tant que fondateur, je m'occupe moi-même de tous les domaines de mon entreprise : la conception de la collection et de son concept, la mise en place et la maintenance de la boutique en ligne, le marketing des médias sociaux, les packages, jusqu'aux finances. La seule chose que je ne fais pas, c'est coudre la collection - je laisse cela aux professionnels. C'est ce que j'aime dans le fait d'être indépendant. 

Pourquoi des maillots de bain ?

Bien sûr, l'idée est venue sur la plage en bikini. Personnellement, je me sens plus à l'aise dans une tenue de plage, où tout est si simple et authentique. Le vent, l'eau et le sable, vous pouvez tout ressentir beaucoup plus intensément. C'est exactement cette bonne sensation de se sentir à l'aise dans un bikini que je veux offrir à mes clientes. Les femmes ont simplement besoin d'un beau bikini en tissu de haute qualité qui leur va bien et qui leur fait du bien. Avec des petites astuces, de belles couleurs et des coupes modernes, c'est déjà acquis. J'aime me passer de fioritures inutiles et suis convaincue qu'il ne faut pas forcément qu'il s'agisse d'une pièce de créateur pour se sentir bien à la plage.

Palmar se concentre sur les maillots de bain durables, quelles sont vos autres valeurs importantes ?

Exactement, à l'été 2020, nous avons entièrement misé sur des tissus recyclés et régénérés. Mais être proche de mes clients est aussi extrêmement important pour moi, je reste donc en contact étroit pour pouvoir répondre à leurs souhaits. J'intégrerai vos commentaires et vos commentaires dans la prochaine collection. Je m'améliore constamment et j'aimerais développer davantage les looks existants. Dans la mesure du possible, les matériaux sont durables et les designs sont modernes, jeunes mais aussi intemporels. La chose la plus importante pour moi dans un bikini est le tissu - je ne fais aucun compromis. Le simple "savoir-vivre" tel que nous le connaissons de la Méditerranée devrait pouvoir se vivre dans mes bikinis. 

Quels sont vos objectifs pour Palmar ?

J'aimerais couvrir encore plus largement le marché suisse. Je vise également le marché de l'UE. À Feldkirch (AU), nous avons déjà un magasin partenaire avec lequel nous travaillons. Un de mes grands rêves est de diriger un jour un magasin phare dans une ville côtière le long de la mer Méditerranée et d'expédier des bikinis dans le monde entier.

Vous vendez principalement vos bikinis en ligne, mais un bikini doit être parfaitement ajusté. Comment et où les gens peuvent-ils essayer vos bikinis ?

Pour nos commandes en ligne, nous offrons la possibilité d'échanger ou de retourner tous les bikinis. Ici aussi, il est important pour nous que cela soit facile à faire. Mais il y a aussi la possibilité d'essayer des looks sélectionnés dans divers magasins partenaires. Entre autres au Collab Zurich, au Closet à Saint-Gall et au Mooi Market à Feldkirch, en Autriche. Une liste actuelle de nos magasins partenaires est disponible sur www.palmarswimwear.com/contact

Comment vous décririez-vous?

Je suis du genre "tout est faisable". Je n'aurais jamais pensé pouvoir rassembler autant d'engagement et d'énergie pour quelque chose. J'aime trouver de nouvelles façons et m'améliorer constamment, ainsi que ma marque. Je suis effectivement une personne très sociable et j'ai avant tout besoin de l'échange avec les gens. Cependant, la vie d'un entrepreneur est très solitaire et vous devez vous passer de beaucoup. Mais je suis sûr que ça va payer.

Qu'est-ce qui vous motive le plus ?

Ma vision de diriger ma propre entreprise et de réussir. Je poursuis ma carrière dans ma propre entreprise et souhaite évoluer dans ces postes en constante évolution. J'ai déjà accompli beaucoup de choses aujourd'hui que je n'aurais jamais cru possibles il y a deux ans. Cette croissance conjointe avec l'entreprise est très excitante. Les normes sont élevées. J'attends avec impatience chaque pas que je peux faire avec Palmar. 

Qui vous accompagne le plus dans votre projet ?

Les fils sont entre mes mains, mais j'ai un grand soutien d'un collectif. Mon partenaire me conduit tous les jours et me motive. Grâce à lui, j'ai aussi osé fonder le label tout seul. Ma famille me soutient également et me donne de l'aide et des conseils. J'ai aussi des amis sur qui je peux compter pour des choses comme la création de contenu. 

Palmar représente l'été européen, qu'est-ce qui vous inspire ? 

La région méditerranéenne m'inspire avant tout pour la marque. Même si j'ai été presque partout dans le monde, la Méditerranée est pour moi ce qu'il y a de mieux. Avant tout, je suis fasciné par le mode de vie dans les villes côtières, le paysage, l'odeur, les plages et bien sûr la culture balnéaire qui y est vécue. Cette chose simple et belle est ce qui m'enchante et me fascine tant. 

Et d'où viennent les idées des nouvelles collections ?

En ce moment, j'ai plein d'idées pour de nouvelles collections. Les collections sont souvent spécifiques à un site, par exemple la prochaine collection est entièrement au nom de « Sous le Soleil de Saint-Tropez ». Les couleurs sont également choisies pour correspondre. Mes bikinis apparaissent cette année dans les couleurs : mandarine, pamplemousse et citron vert, c'est-à-dire des couleurs fraîches, claires qui donnent envie d'été et du "Sünnele". 

De plus, toutes les images des campagnes sont tournées dans un look méditerranéen. La plupart des tournages ont lieu directement sur la côte de la mer Méditerranée. Je prends beaucoup de temps pour toute la collection. J'ai commencé à recueillir l'inspiration pour la prochaine collection d'été en octobre 2019. Il est maintenant finalisé et planifié dans les moindres détails. Il devrait être disponible fin avril.

Quels conseils donneriez-vous aux créateurs de start-up ?

Une bonne idée est bien sûr le début de chaque start-up. Pour cette idée, vous devez être prêt à tout donner et aussi à vous passer de certaines choses. Il faut aussi être conscient qu'être entrepreneur est plus un travail solitaire, surtout au début. Vous devez traverser des hauts et des bas seul, vous ne pouvez généralement pas les partager avec qui que ce soit. Mais il est important de ne pas se décourager. Vous devriez essayer de voir chaque erreur comme une opportunité de vous améliorer. Les défis sont aussi des opportunités de développement ultérieur. Un avantage très clair des start-up est leur agilité, dont vous devez absolument profiter. Je pense que si le travail indépendant était si facile, tout le monde le ferait et ce ne serait pas à moitié aussi excitant. 

 

Achetez maintenant

Vous pouvez utiliser cet élément pour ajouter une citation, un contenu...